Suivez-nous sur:

Le Parlement Européen ratifie le pacte UE-Kosovo

Strasbourg, le 21 janvier 2016 – Le dernier obstacle juridique à l'accord commercial et politique historique entre le Kosovo et l'Union européenne a été levé suite à sa ratification par le Parlement Européen.

Jeudi (21 janvier), les eurodéputés ont voté à une écrasante majorité, avec 486 voix contre 102 et 81 abstentions, en faveur de l'Accord Stabilisation et d'Association (ASA) entre l’UE et le Kosovo, ce qui pourrait ouvrir la voie à des négociations pour l’adhésion à l'UE.

Les quatre grands groupes du Parlement, comprenant le Parti Populaire Européen de centre-droit,  les socialistes et démocrates, les conservateurs, et les groupes d’eurodéputés libéraux, ont tous soutenu l'ASA qui entrera en vigueur dans les prochains mois.

Intervenant à l’occasion d'un débat parlementaire à Strasbourg ce mercredi, Ulrike Lunacek, l'eurodéputée verte qui a rédigé la recommandation parlementaire, a déclaré : « c’est un moment historique pour le Kosovo ».

« C'est la première étape officielle et formelle du chemin vers l'intégration à l'UE et pour devenir membre de l'Union Européenne » a-t-elle ajouté.

L'Accord de Stabilisation et d'Association (ASA) a été signé par le Premier Ministre du Kosovo, Isa Mustafa, et le Ministre de l'Intégration Européenne, Bekim Collaku, conjointement avec la Haute Représentante de l'UE, Federica Mogherini, et le Commissaire à l'Élargissement, Johannes Hahn, en Octobre, après deux années de négociations entre Bruxelles et Pristina.

Prenant la parole ce jeudi, le Ministre des Affaires Étrangères, Hashim Thaçi, a salué le vote par le commentaire suivant :

« Nous sommes heureux que les eurodéputés aient accueilli le Kosovo dans la famille européenne. Nous devons maintenant bâtir sur la confiance qu'ils nous ont témoignée et veiller à ce que l'ASA serve le Kosovo et l'Union Européenne. »

« J’espère qu'à l'avenir, nous considèreront rétrospectivement l’ASA comme la première étape cruciale du Kosovo pour l'adhésion à l'UE », a ajouté le Ministre des Affaires Étrangères Thaçi.

L'accord établit une zone de libre-échange entre l'UE et le Kosovo, et exige de la part du Kosovo de mettre ses lois aux normes de l'UE dans une variété de domaines politiques, dont la justice, le commerce, l'éducation, l'emploi, l'énergie et l'environnement.

Pour sa part, le Ministre de l'Intégration Européenne, Bekim Collaku, a déclaré que la priorité du Kosovo en ce qui concerne l'UE, serait d'assurer rapidement la confirmation de la Commission Européenne  sur le fait que le Kosovo ait répondu aux huit autres exigences permettant d’obtenir un accès à l'UE sans visa.

« Accorder aux kosovars la liberté de rendre visite à leurs amis et leurs familles à travers l'UE indiquerait de manière  tangible que le Kosovo est sur la voie de l'intégration européenne.

Nous avons agi rapidement lorsque la Commission a publié son rapport en décembre, et nous avons hâte d'accueillir le Commissaire Avramopoulos à Pristina, dans les prochaines semaines. »

L’ASA positionne le Kosovo au même niveau que les autres pays des Balkans dans la région : l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, la Macédoine, le Monténégro et la Serbie.

Les lauréats du concours pour les photos et les meilleurs articles sur la promotion du Kosovo en 2017 ont été annoncés.Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires Etrangères, Behgjet Pacolli, accueille à la réunion la délégation du Ministère des Affaires Etrangères et du Commerce de la HongrieLe Kosovo est aligné avec les partenaires internationaux pour soutenir les droits fondamentaux des iraniensLe ministre Pacolli: Nous ne permettrons pas la partition, le plan Ahtisaari et la confrontation mondiale en blocs pour les membres de l'ONU