4463 - Single_lajmi | Ministria e Puneve te Jashtme
MPJ
  • SHARE
  • PRINT

Kurti et Gërvalla rencontrent Merkel : le processus de Berlin, la seule alternative pour la coopération régionale


Le Premier ministre de la République du Kosovo, M. Albin Kurti et la ministre des Affaires Etrangères et de la Diaspora, Mme Donika Gërvalla, ont participé aujourd'hui à la rencontre organisée par la Chancelière de la République Fédérale d'Allemagne, Mme Angela Merkel, avec les dirigeants des pays des Balkans Occidentaux à Tirana.

Lors de cette réunion, il a été question des défis et de l'avenir de la région, en se concentrant sur les processus liés à l'intégration des pays des Balkans Occidentaux dans l'Union Européenne (UE).
Le Premier ministre Kurti et la ministre Gërvalla ont également eu une réunion spéciale avec la chancelière allemande Merkel où ils ont discuté en détail du partenariat et de la coopération entre les deux pays.

Dans le cadre de ces discussions, il a été souligné que le processus de Berlin est la principale alternative pour l'intégration des pays des Balkans Occidentaux dans l'UE. La partie kosovare a souligné que la nécessité d'une implication de l'UE dans les initiatives régionales est essentielle pour la région.

Au cours des discussions sur les questions régionales, les relations du Kosovo avec la Serbie ont également été abordées. A cet égard, la partie kosovare a annoncé sa position, précisant que le Kosovo " ne reviendra pas avant l'année 2008 ", en ce qui concerne les relations avec la Serbie et l'avenir des relations entre les deux pays.

En outre, l'adhésion aux valeurs européennes a été jugée extrêmement nécessaire pour la paix et la sécurité dans la région. A cet égard, l'Etat de droit, la lutte contre la corruption, la démocratisation, le traitement du passé et la réciprocité des droits des minorités ont été précisés.

Lors de la rencontre avec la chancelière Merkel, la partie kosovare a exprimé sa profonde gratitude et appréciation du peuple et du gouvernement du Kosovo pour l'engagement et le soutien de l'Allemagne en général et de Mme Merkel en particulier à des moments cruciaux pour le Kosovo.
 

Foto Galeria