Suivez-nous sur:

Le Groupe de Travail pour l’amendement de la Loi sur les Sanctions Internationales est en place

Pristina, le 25 janvier 2016 – Un Groupe de Travail sur les amendements à la Loi sur les Sanctions Internationales a été établi aujourd'hui à la demande du Ministère des Affaires Étrangères (MAE).

La réunion a rassemblé les chefs des institutions dont le travail est directement lié à l'application de cette loi. Les membres du Groupe de Travail sont issus de la Cellule de Renseignement Financier (CRF) du Kosovo, le Bureau du Premier Ministre, le Ministère de la Justice, le Ministère des Finances, l'Agence pour la Gestion des Propriétés Séquestrés ou Confisqués, la Banque Centrale du Kosovo, la Police du Kosovo, les Douanes du Kosovo, le Coordonnateur National et le Bureau du Conseil de l'Europe au Kosovo.

Le Groupe de Travail tiendra des réunions régulières dans le but de discuter et de finaliser les amendements à la Loi sur les Sanctions Internationales, en accord avec les conclusions du rapport de Projet de lutte contre la Criminalité Économique pour le Kosovo (PECK). Le PECK est un projet financé par l'Union Européenne et le Conseil de l'Europe (CoE) et mis en œuvre par le CoE, ayant pour champ d'application la prévention et la lutte contre la criminalité économique.

Il a été convenu par consensus que le Ministère des Affaires Étrangères de la République du Kosovo, qui est à l’origine de cette loi, prendra également en charge la coordination du Groupe de Travail.

Le vice-ministre des Affaires étrangères Vuniqi assiste à la conférence des Etats africains en Egypte, rencontre avec des représentants des états cognitifs et non-cognitifsDiscours du Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères à la cérémonie de remise des prix de meilleures photos et articles pour promouvoir le Kosovo au cours de 2017Le ministre Pacolli: Nous ne permettrons pas la partition, le plan Ahtisaari et la confrontation mondiale en blocs pour les membres de l'ONULe Kosovo est aligné avec les partenaires internationaux pour soutenir les droits fondamentaux des iraniens